Jeudi 20 Juillet 2017 - Nombre : 3841 áæÍÉ ÇáãÝÇÊíÍ ÇáÚÑÈíÉ





Bienvenue , vous êtes le visiteur :
409286
Vous interesse ...

Le recueil de nouvelles de la jeune Kenza ELBAZI sera notre premier acte littéraire, notre bonjour à l’adresse des lecteurs d’ici et d’ailleurs, et  aussi notre premier pas dans le monde fragile et fascinant de l’édition au Maroc.

Effectivement, avec « Sortie d’école », nous inaugurons l’aventure de  notre maison  ASTERIA Editions  qui s’est tracé une ligne éditoriale basée sur l’excellence et le courage et ce, pour toute sa gamme composée de cinq  collections, à savoir : Création - Jeunesse - Etudes - Manuels et Beaux Livres.

Ainsi, nous avons et la chance et le plaisir de débuter cette aventure éditoriale, que nous souhaitons longue et espérons fructueuse, avec le recueil d’une jeune demoiselle douée pour l’écriture.

Pour moi, personnellement, la sortie de ce recueil d’une dizaine de nouvelles n’est pas une grande surprise, au contraire ce sera la satisfaction d’un couronnement puisque j’ai eu le plaisir de lire des écrits de Melle  Kenza ELBAZI  en tant que membre du jury de la 10ème et dernière  édition du concours de  nouvelles « Auteurs inaperçus du Maghreb », organisé en 2008 à Safi. Sachant que le nombre des  participants dépassait  les 50, tous âges et professions confondus, le talent naissant de notre jeune auteur a alors déjà été récompensé puisque  le 3ème prix lui a été octroyé.

Deux ans après, et avec un heureux concours de circonstances, Melle Kenza ELBAZI  édite son 1er recueil qui relate peu ou prou son vécu d’élève adolescente à Safi, observant les vies qui le ponctuent, et en transcrit certaines tranches, tantôt publiques tantôt intimistes, le tout servi  dans une langue française  de haute facture.

L’exemple de notre jeune auteur



servira, nous y comptons, pour  que d’autres jeunes  aillent  jusqu’au bout de leur rêve d’écriture et de création.

A ASTERIA Editions, nous sommes là pour dépister, encourager et promouvoir toute graine d’écrivain.

Bonne lecture à tous !

Saïd LAQABI