Lundi 29 Mai 2017 - Nombre : 3789 áæÍÉ ÇáãÝÇÊíÍ ÇáÚÑÈíÉ





Bienvenue , vous êtes le visiteur :
393544
Vous interesse ...

 

            Safi est une ville côtière de l’océan atlantique située sur l’axe Casablanca –Agadir, côtoyant également deux agglomérations portuaires qui sont El Jadida et Essaouira. Safi est connue par sa poterie qui est d’une très bonne qualité, aucun touriste ne peut passer par Safi sans prendre des souvenirs en poterie comme les petits vases ou les tagines.

            Safi est dotée d’une grande richesse halieutique reconnue sur le plan national et international, d’ailleurs elle est nommée la capitale de la sardine. Vous ne pouvez pas passer par Safi sans goûter les poissons délicieux au village du poisson à Sidi Bouzid.

            Dans la falaise de Sidi Bouzid  se trouve un site touristique récemment aménagé dont beaucoup de gens ne connaissent pas la valeur, c’est Rass AlAfaa.

            Dans ce site beaucoup de jeunes safiots pratiquent un sport qui était vu seulement à la télévision dans les plages de Hawaï ou de Florida, ce sport qui fait partie des sports extrêmes est le « Surf ».

            Safi abrite l’une des 10 meilleures vagues de surf dans le monde, selon un classement fait par le magazine « Surf ». La bonne qualité de la vague de Safi est due aux grosses dépressions, surtout en automne, vu la structure géographique de la falaise de Sidi Bouzid, ce qui permet de surfer sur des vagues parfaites. La vague de Safi est longue, tubuleuse et rapide. La distance à surfer est plus de 800m, ce qui incite des surfeurs professionnels à venir surfer à Safi et aussi dans les plages environnante de Safi comme la plage de Lala Fatna au sable d’or.

Selon les témoignages de surfeurs internationaux, la vague de Safi rend fous tous les surfeurs qui l’affrontent, alors bienvenue à tous les mordus du surf grands et petits, car il y a aussi un club d’initiation au surf pour les enfants.

Dimanche dernier, le tout Safi a célébré avec faste et dans une ambiance conviviale l’anniversaire de la doyenne de la Communauté européenne à Safi, Mme Claude LAZARE (née Durupt). Fille du Bled, Mme Lazare est un ciment entre communautés, races et religions. Son père déjà a beaucoup fait pour la ville avec la création en 1922 de l’actuelle OCS.

Nous laisserons parler Met Mme Chekkouri qui ont donné lecture au mot suivant :


Résumé de la conférence qui sera donnée au café littéraire de Safi le lundi 26 octobre 2009 à 19 H.

 

 

 

 

 Systémed’éducation et de formation au Maroc :

Réforme de l’enseignement universitaire comme modèle

 

 

 

 

Le système d’éducation et de formation marocain est passé par plusieurs phases, à commencer par l’instauration et la consolidation d’un enseignement public du primaire, du secondaire et du supérieur et en passant par des réformes sur le plan des réglementations, des filières et des programmes. La perspective d’assurer la scolarisation de tous les enfants marocains et particulièrement ceux du milieu rural et la gestion d’un flux croissant des étudiants qui rejoignent l’université sont toujours de mise.

 

Le système d’éducation et de formation n’a cessé de faire face aux mutations de la société, à la pression de la croissance économique et aux contraintes de la mondialisation. La qualité de l’enseignement et sa capacité à répondre aux exigences du marché du travail ont gagné, plus que jamais, le rang des priorités à satisfaire. C’est un système complexe où s’imbriquent plusieurs facteurs et qui reste fortement sous l’influence et d’une manière étalée dans le temps, des choix stratégiques, des orientations et des décisions politiques. Il se base en premier lieu sur l’apprenti et sur l’enseignant et reste intimement lié à l’environnement et à l’infrastructure des établissements de l’enseignement et aux conditions sociales et économiques.

 

La conférence aborde dans sa première partie, la situation actuelle du système d’éducation et de formation dans notre pays et les différentes étapes qu’il a connues depuis l’indépendance y compris les grandes réformes. Il passe en revue les données sur l’enseignement marocain tout en adoptant une analyse comparative à l’échelle mondiale et relate les disfonctionnement et les problématiques que connaît ce secteur ainsi que les approches susceptibles de leur apporter des solutions. Il présente enfin les expériences pilotes de certains pays tels que le royaume hachémite de Jordanie, la république d’Allemagne et le Canada.

 

La deuxième partie de la conférence est consacrée à l’enseignement supérieur marocain et à l’ingénierie pédagogique actuellement suivie dans les établissements universitaires à accès ouvert qui accueillent une grande part des étudiants du supérieur.

 

La dernière partie se focalisera sur le programme d’urgence de l’éducation nationale 2009-2012 comme programme complémentaire de la réforme de l’enseignement pour qui, l’état a affecté des fonds substantiels susceptibles de hausser le niveau et la performance de ce secteur pour lequel tout le monde s’accorde sur sa haute importance et sur son rôle majeur dans le développement des sociétés.

 

 

 Pr. Mohammed Amine SERGHINI

Faculté des Sciences - Agadir

 


 
16/03/2010 - 22:12
16/03/2010 - 22:11
16/03/2010 - 22:10
13/01/2010 - 18:20
02/12/2009 - 23:19
02/12/2009 - 23:19
20/10/2009 - 23:21